Depuis plusieurs semaines, on lit beaucoup sur le cuir d’ananas conçu par Carmen Hijosa.

La découverte est noble et apparaît comme une belle initiative pour en finir avec la souffrance animale.

Soit…. Hier justement j’y pensais, tendant de plus en plus au véganisme.

Je suis du genre à recycler mes vêtements un peu usagés ou passés de couleur pour en faire des pyjamas, je les reteints, etc.., j’achète seulement ce dont j’ai besoin (Ma grand-mère s’offrait une tenue neuve par saison, une seule et de bonne qualité. A 16 ans, je mettais les twin-sets qu’elle portait elle-même à 30 ans). Ma garde robe tient dans une valise depuis le jour où je découvris lors d’un reportage de Mère Thérésa les tonnes de vêtements qui finissaient dans les décharges !

tonnes de vêtements

Hier, donc, mes pensées m’amenèrent à rêver qu’un petit génie en physique/chimique rempli de bon sens créait une machine qui « défilerait » (recyclerait) en quelque sorte les mètres de coton  de nos vêtements usagés pour en faire du fil de coton en vue d’en faire des tissus tout neufs afin d’en finir avec ses tonnes de vêtements qui partent à la poubelle.

Et j’eus alors une pensée pour cette styliste australienne qui faisait toutes les friperies de Brisbane pour faire du neuf avec du vieux…