ados« On ne mesure pas assez combien les adolescents de notre époque sont victimes de la culture dans laquelle ils baignent, des films qu’ils voient, des livres et des journaux qu’ils lisent, des conversations, des discours et surtout de la musique qu’ils entendent. Ils sont formés, façonnés, imprégnés par des théories insensées et dangereuses d’écrivains, de penseurs, de cinéastes, de musiciens qui n’ont aucune conscience de leur responsabilité. Ces gens sont des adultes, et pourtant ils n’ont jamais réfléchi combien la parole, l’écriture, le son ou l’image sont puissants et peuvent troubler, déséquilibrer le public, et surtout la jeunesse qui est tellement plus vulnérable. Si la jeunesse actuelle se révolte, ou si elle se laisse aller à toutes sortes d’excès et de pratiques dangereuses pour sa santé et son équilibre psychique, c’est la faute des adultes. Au lieu de réfléchir aux meilleures méthodes pour l’éduquer, la guider, ils déversent sur elle toutes leurs élucubrations. Et ensuite ils sont étonnés par son comportement. Ils n’ont pas à être étonnés. S’ils sont honnêtes, il leur reste une seule chose à faire : se voir dans les jeunes comme dans un miroir et se dire : « C’est nous qui avons fait de ces enfants ce qu’ils sont »… accepter la leçon, et corriger leur orientation. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov