Nathalie ProvostNathalie et ses Lovelly dolls font partie de ses rencontres internet que j’aime bien, vous savez comme ses rencontres dans la file d’attente du supermarché qui ne durent qu’un cours instant, comme ce regard et ce sourire échangés dans la rue mais qui vous accompagne pour un long moment. De ses rencontres magiques qui nous font ressentir notre unicité, l’Unicité.

Nathalie est une artiste-créatrice de poupées d’inspiration Waldorf. Si vous vous intéressez aux pédagogies, vous connaissez ces petites poupées créées avec attention, amour et soin par une personne pour stimuler l’imagination de l’enfant et l’accompagner au cours de ses stades de développement (Pour en savoir plus, cliquer ici).

Nathalie ne connaissait pas cette pédagogie et a donc cherché, appris. Par la suite, sa créativité et son sens de l’initiative l’ont amené à faire évoluer le visage de ces jolies poupées Waldorf qui deviendront les Lovelly dolls.

Avant d’en arriver là, Nathalie a connu un changement de vie. Elle en parle tout simplement, comme si elle vous disait que ce jour-là il pleuvait et qu’elle portait des bottes jaunes. Beaucoup de noblesse, d’élégance dans cette attitude.

« Passionnée depuis toujours par les arts sous toutes leurs formes »,explique-t-elle, elle a « longtemps dessiné, fait de la peinture, de la couture, du tricot ».

Et puis comme si sa Vie, parmi tout ces choix, à l’instar de Melody Gardot, lui avait demandé de s’engager définitivement dans un choix, ce que j’appelle un jalon, une borne de rappel, s’est placé devant elle sous la forme d’un cancer. Un changement de vie comme dans l’article que j’ai publié le mois dernier, Changer de vie. J’aurais pu écrire cet article pour elle…

« Vis ta vie comme tu aurais aimé l’avoir vécue au seuil de ta mort, ainsi, tu n’auras aucun regrets »….Tout un programme que j’ai décidé, un jour (après une opération du cancer de l’utérus), d’adopter.

Avec la volonté et le sens des responsabilités qu’elle semble indéniablement avoir, on sent que ce nouveau chemin est librement assumé et réfléchi.

A travers ses confidences, ponctuées de sourires tout doux (de véritables chaudoudoux ces confidences), on sent une recherche du beau, de l’esthétisme, de l’harmonie dans le quotidien où la famille, à travers de belles valeurs sociales et morales, une forte éthique de vie, a une place prépondérante. Elle vit le nouveau paradigme, comme l’appelle Pierre Rabbhi, sûrement et simplement, en faisant sa part, au quotidien.

En la découvrant au fil de nos discussions, de mes lectures, j’avais l’impression de plonger dans l’univers des magazines Marianne et Féminin Bio, pour vous donner une petite idée, d’avoir près de moi une soeur de coeur, une amie tant nous avons de points en commun.

Une femme d’aujourd’hui qui se pose les bonnes questions, trouve les réponses et surtout les met en pratique au sein de sa maison. Je vous invite vraiment à découvrir ses posts sur la page internet de sa petite entreprise..

Une merveilleuse « Fabuleuse shine » et qui aurait pu écrire cette pensée :