Visiter, partir, découvrir, se découvrir à travers un autre regard, à travers le regard des autres, échanger, avancer, s’enrichir. Rien de tel que les voyages pour vivre cela.

Aujourd’hui, à l’ère du participatif, le voyage touristique devient une véritable source de joie et les greeters en sont la preuve.

Les greeters sont des bénévoles, la plupart du temps retraités, qui accueillent gratuitement des touristes pour une rencontre authentique lors d’une balade de « leur » coin, « leur » quartier, « leur » ville, dont ils sont fiers et passionnés. Ainsi vous pourrez voir et participer à la vie locale du lieu visité. À l’occasion de cette balade, le Greeter va non seulement souligner les lieux intéressants ou inconnus, mais il va aussi parler de la vie de tous les jours et de ses coups de cœur, parfois même donner « ses » bonnes adresses. Un véritable amoureux et passionné de sa ville et bien souvent une connaissance remarquable de son histoire.

Vous découvrirez ainsi, au détour d’une ballade de Brisbane, l’histoire de la seule sainte australienne, apprendrez que les Templiers sont de retour à Nice, ne regarderez plus jamais Vancouver de la même façon, apprendrez tous les secrets d’Albi.

Pour la petite histoire, sachez que la première association de greeters, Big Apple Greeter, fut  fondée à New York en 1992 par Lynn Brooks. Ce programme, sponsorisé par le président du « Manhattan borough », Ruth Messinger, avait pour but d’améliorer la réputation de New York connue alors comme « dangereuse, chère et oppressante », en laissant les touristes la voir au travers des yeux de ses résidents.

N’oubliez pas, avant de partir pour votre prochaine destination touristique, de vous rapprocher des Greeters du coin et pourquoi pas oser visiter sa propre ville ainsi 😉 .

 

Claudia Rizet-Blancher
https://claudiarizetblancherblog.wordpress.com/