Depuis le mois de septembre 2014, je me bats contre une maladie orpheline qui me handicape physiquement et qui m’empêche de travailler normalement.

Toujours est-il, étant une personne qui ne se laisse pas abattre, je partage donc mon temps entre mes créations littéraires, artistiques, ainsi que ma famille et ma maladie. Elles sont mes meilleures thérapies pour rester positives et pour ne pas sombrer dans la déprime.

D’ailleurs, je les ai appelées l’art thérapie vue par Chez Cécile, mon nouveau thème créé grâce à Catherine Verne.

Je ne suis pas écrivain. Je ne suis pas guérisseuse. Je ne fais pas de politique. Et encore moins, je ne suis pas thérapeute. Je suis Cécile, une citoyenne française où le cours de sa vie a été interrompue par un mal intérieur…

J’ai créé un espace depuis un an maintenant sur une page facebook qui se prénomme Chez Cécile, où les gens de toutes nationalités ou de sexes peuvent se considérer comme des êtres merveilleux en apprenant à s’aimer. Le monde moderne nous éloigne tellement de notre point essentiel de la vie : l’amour ou le cœur… Je me rends compte qu’il n’existe qu’un seul remède à tous nos maux : s’aimer soi-même. Quand on commence à s’aimer, la vie s’améliore un peu plus chaque jour de façon surprenante. On se sent mieux. On accède aux emplois que l’on brigue et les relations s’améliorent… On m’a souvent reproché d’être simpliste, mais j’ai découvert que les choses simples sont généralement les plus profondes.

Pour ma part, la vie est un voyage menant à la découverte de soi-même. Être éveillé signifie pour moi rentrer en soi, comprendre ce que l’on est réellement, et savoir que l’on a la capacité de s’améliorer en s’aimant et en prenant soin de soi. Il n’est pas égoïste de s’aimer. Cela nous permet au contraire d’aimer les autres. Et la planète ne s’en portera que mieux si nous cultivons l’amour et la joie sur une base individuelle.

Pour moi, l’amour est une profonde estime. S’aimer soi-même signifie avoir une profonde estime pour qui nous sommes. Acceptons toutes les différentes parties de nous-mêmes – les manies, les petits défauts, les imperfections, ainsi que les merveilleuses qualités. Acceptons le tout avec amour, Inconditionnellement.

Malheureusement, beaucoup ne pourront s’aimer tant qu’ils n’auront pas perdu des kilos, obtenus l’emploi, l’augmentation ou l’amant qu’ils convoitent. Souvent, nous mettons une condition à notre amour.

Toujours est-il, nous pouvons changer. Nous pouvons nous aimer tels que nous sommes à cet instant !

Si vous n’êtes pas prêt à vous aimer dès maintenant, vous ne le serez pas d’avantage plus tard, car toute excuse alléguée aujourd’hui sera valable demain. Peut-être aurez-vous toujours cette même excuse dans vingt ans, peut-être même quitterez-vous ce monde sans y avoir renoncé.

N’oubliez pas que dès aujourd’hui, vous pouvez vous aimer totalement, sans condition. Vous avez la possibilité de vous aimer davantage, afin de faire partie d’un incroyable univers d’amour. L’amour prend naissance dans nos cœurs, et il commence avec nous. Établir la paix en soi, voilà, selon moi, le remède qui apportera la paix dans ce monde. Paix, compréhension, compassion, pardon et surtout amour. Nous possédons en nous le pouvoir d’accomplir ces changements.

Laissez votre amour contribuer à la guérison de notre planète et pardonnez puisque c’est la clé de la liberté… La haine engendre de la haine, la violence engendre de la violence et l’amour engendre de l’amour…

 

Cécile Paccoud
Texte sous @copyright 17072016
https://www.facebook.com/chezcecilepaccoud/?fref=nf