Nous ne sommes pas responsables de tout ce qui nous arrive, mais nous sommes responsables de ce que nous en faisons.

 

Je n’aime pas trop ce raccourci simpliste, newagiste je dirais même, qu’une personne souhaitant, décidant ou ayant besoin de lâcher prise est forcément une personne qui contrôle tout voire tous, assoiffée de pouvoir ou de volonté de manipulation.

N’en déplaise à certains, beaucoup de ces personnes sont de bonnes personnes. Elles se retrouvent parfois prises dans l’engrenage du trop bien faire, du trop vouloir en faire. Lâcher prise dans leur cas est plus un acte de douceur qu’elles se doivent en priorité pour ensuite pouvoir l’offrir aux autres…

 

Claudia Rizet-Blancher