Être parent cela s’apprend tous les jours et quelque soit l’âge de nos enfants. Bien sûr que nous sommes heureux d’être auprès de nos enfants, que nous les aimons et que de les voir grandir est une grande joie. Toutefois, les doutes, les questions, les inquiétudes et nos propres expériences à vivre ternissent parfois ce bonheur et c’est normal. Surtout que bien souvent nous nous rendons compte que nous grandissons finalement en même qu’eux.
Il n’y a pas de méthode toute faite pour devenir parent, pas de règle toute faite qu’il suffirait d’appliquer. Et il en a été hélas de même pour nos parents. Seule l’expérience, la sagesse acquise au fil des ans peuvent nous permettre de lâcher prise, de savoir quoi transmettre aux enfants. Si nous avons la chance d’être épaulés par de plus anciens que nous, nous sommes chanceux. Mais aujourd’hui, pas facile d’avoir près de soi un grand-père, une grand-mère prêts à nous seconder au quotidien. Pourtant, cela serait bénéfique à tous.

 

Heureusement, pour nous aider, nous accompagner dans cette expérience, cette aventure, il existe des outils, des habiletés. Là au fond de nous, dans l’amour et la confiance que nous avons en nous, en nos enfants mais aussi dans la patience que nous pourrions déployer et l’empathie que nous éprouvons pour eux en reconnaissant leurs pleurs quand ils ont faim, mal, en répondant à leurs besoins dès leur naissance. Dans l’expérience, de nos anciens, des personnes plus âgées que nous. Dans des méthodes et des pédagogies qui ont largement fait leur preuve. Parce que nous souhaitons tous accompagner nos enfants sans paroles blessantes, sans cris, sans gestes brutaux. Profiter d’eux simplement, en tout quiétude.

 

Chaque enfant, comme tout être humain, vient au monde avec des habiletés innées, acquises et d’autres à apprendre. Le rôle le plus important des adultes qui les accompagnent est déjà de leur apprendre à évoluer dans leur monde, leur famille, leur époque, puis à vivre et accepter leurs émotions, développer mille et une habiletés.

 

Pour cela, nous avons besoin de savoir comment faire nous-même, pour nous-même. Difficile de transmettre quand soi-même il nous est difficile de vivre et d’accepter nos émotions, de nous accepter nous-mêmes tout simplement…

 

 

 Claudia Rizet-Blancher