Les enfants ont besoin de faire du vélo, du patin à roulettes, de la trottinette, des barrages dans le sable, de raconter des histoires de Toto, de ramasser des mûres, des mangues, des jamelons, de faire des paniers, de pétrir la terre pour faire des poteries, de sauter dans les flaques d’eau et même de boue, de faire sortir le chocolat par les petits trous des biscuits BN et au moment de la sieste de s’échapper par la fenêtre de la chambre avec son frère, sa soeur, pour faire de petites bêtises parce que c’est drôle. De faire des riens juste pour bien rire. Ils ont besoin de construire des cabanes, avec des vieux tissus et des feuilles de cocotier, d’être fiers de leurs créations.

C’est tout de même mieux que la télé ou les tablettes. Oui mais voilà ….

Si on laisse l’opportunité aux enfants de le faire, ils le feront. Seulement beaucoup de parents, d’adultes d’aujourd’hui ne veulent pas que les enfants se salissent et s’amusent, fassent des bêtises, même apprennent à marcher. J’en ai vu des parents gronder leurs enfants parce qu’ils couraient partout et allaient partout au cours de l’apprentissage de la marche !

En fait, les enfants d’aujourd’hui, qui sont bien malins, ont trouvé un moyen détourné de continuer à s’amuser tout en répondant aux attentes des « grands » : être sages et beaux comme des images en restant sur les tablettes, que ces mêmes grands leur ont mis dans les mains pour être tranquilles…

Alors n’allez pas dire aux enfants qu’ils doivent arrêter avec leur tablette : qu’est-ce qu’ils vont faire s’ils ne peuvent plus jouer ? Devenir des légumes pour ne pas déranger ? Sinon il y a un moyen plus facile pour ne pas être embêté dans sa vie de grand. Vous ne voyez pas ?

 

Claudia Rizet-Blancher