Rechercher sa moitié, son âme soeur est pour beaucoup d’entre nous un véritable but dans nos vies. De très nombreuses « légendes » sont régulièrement diffusées à ce sujet.

Il arrive que certains d’entre nous aient décidé de travailler une relation avec une personne en particulier. Toutefois, si la rencontre ne se fait pas, il ne tient qu’à nous de s’adapter. Nous pourrons travailler, évoluer avec une autre voire d’autres personnes. De là également à se marier avec cette personne n’est pas une finalité. Par contre, que nous ayons besoin, ici bas, de nous unir à une personne en particulier en vue de renforcer notre responsabilité vis-à-vis de notre travail, vis-à-vis d’elle est autre chose. Il faut d’ailleurs le faire en toute responsabilité, s’engager véritablement et jusqu’au bout sinon nous aurions tout à retravailler. Unir son destin ici bas à une personne, avoir des enfants avec elle n’est pas à prendre à la légère et peut entraîner des conséquences sur un très long terme.

Le texte ci-dessous, écrit par Victor Rebelo, présente le point de vue spirite sur les âmes soeurs. Je vous invite à le lire et à en discuter ensuite.


Rencontrer le grand amour et être heureux pour toujours est le rêve de beaucoup de personnes. Nombreux sont ceux qui idéalisent leur chère moitié, pendant que d’autres, lorsqu’ils tombent amoureux, croient aussitôt avoir rencontré la personne idéale, jusqu’au moment où surgissent les déceptions et les problèmes. Alors, la désillusion détruit le château ainsi construit, tel un château de sable.

Reste donc une importante question : notre âme sœur existe-t-elle réellement, ou n’est-elle qu’un rêve, fruit de l’imagination des plus romantiques ?

La croyance en une âme sœur date de l’Antiquité. Une légende conte ainsi que Dieu, au cours du processus de Création du monde, aurait uni les hommes et les femmes en un seul corps (la Bible affirme que la femme a été créée à partir d’une côte d’Adam), mais après avoir été chassés du Paradis, les êtres humains auraient pris leurs distances du Créateur. Ainsi, l’union aurait été interrompue, ce qui aurait généré le sexe opposé. Depuis lors, l’homme et la femme rechercheraient leur autre moitié pour se sentir entier à nouveau.

Or, l’explication biblique est mythologique, pleine de profonds messages, qui, si elles ne sont pas correctement interprétées, pourraient conduire à considérer qu’il s’agit là de quelque chose de fantaisiste.

D’après la psychologie jungienne, qui prend en compte le langage symbolique, le terme « âme sœur » est le symbole de l’archétype de l’affectivité. Certains psychologues expliquent que, avec le temps, les concepts ont évolué et que le prince charmant, qui devait venir monté sur son beau cheval blanc, a été remplacé par le concept de la personne devant s’identifier aux idéaux de l’autre, ce que l’on dénomme la chère moitié ou le compagnon idéal.

Cette fiction alimente les fantasmes des personnes qui, souvent, fuient la réalité. Aussi, il faut que chacun soit attentif aux messages véhiculés au public à propos de ces concepts.

Le spiritisme explique qu’il n’y a pas deux esprits qui soient exclusivement destinés l’un à l’autre, mais que, néanmoins, ces derniers peuvent avoir en commun les mêmes affinités et intérêts. Un esprit immortel peut rencontrer durant sa trajectoire évolutive de nombreux esprits en affinité avec lui. Cette recherche du grand amour n’est autre que l’aspiration de l’âme au complet bonheur.

[…] Deux personnes qui se sont connues et aimées dans des vies antérieures ne se reconnaissent pas toujours dans une autre existence corporelle, contrairement à ce que beaucoup croient. Il n’y a qu’une attraction de l’un envers l’autre. Il en est ainsi parce que le souvenir des existences passées aurait des inconvénients trop importants, mais évidemment il y a quelques rares exceptions.

Ces questionnements nous conduisent donc à une réflexion : devoir apprendre à vivre ensemble et à accepter les différences, même lorsqu’il y a une grande affinité entre des esprits semblables, car, au final, chacun doit suivre son chemin au cours de sa journée évolutive.

Victor REBELO
Source : Revista cristã de espiritismo, éd. 105
Traduction : J.E. NUNES


Claudia Rizet-Blancher
https://www.facebook.com/webmagazinebienetre/
https://www.facebook.com/groups/225058831178935/