Tout l’art de vivre consiste à se soumettre au réel disait Maria Montessori. J’aime rajouter alors faisons-le avec élégance.

Une des difficultés que rencontrent les personnes en plein éveil spirituel est de s’ancrer dans ce réel, vivre avec les règles « matérielles » ici-bas.

De nombreux exercices d’ancrage nous sont proposés, il n’en reste pas moins qu’à un moment donné retourner dans la « réalité » peut paraître bien futile ou douloureux pour nombre d’entre nous.

Il nous faut tout de même le faire : la tête dans les nuages et les pieds sur Terre. Il en va, que nous le voulions ou pas, de notre crédibilité.

Tout commence dans l’enfance et des pédagogues comme Maria Montessori ont donné les clés pour aider l’être humain, dès son enfance, à s’ancrer dans ce réel en lui permettant de s’adapter à son environnement tout en l’éveillant spirituellement.

mainsCertains ont eu la chance d’avoir des adultes accompagnants qui leur ont appris à réaliser en toute autonomie des gestes aussi simples qu’essorer une éponge, nettoyer une table, s’habiller seul, … On ne peut imaginer à quel point ces exercices d’ancrage dans notre environnement permettent à l’humain de se réaliser.

Les adultes n’ayant pas eu la chance de suivre ces premiers apprentissages doivent se construire ensuite, les apprendre eux-mêmes.

J’ai voulu lister ce qui étaient aujourd’hui les signes de réussite à cet ancrage dans la réalité pour un adulte, un peu à la manière de Maria Montessori.

Cela pourra paraître désuet, futile à certains mais ces signes sont là. Faisons au mieux.

Je me souviens d’une rencontre en Suisse avec une dame charmante. Nous parlions souvent de spiritualité et aimions échanger sur nos parcours. Elle me présenta alors un livre traitant d’avancement spirituel et me montra la photo de l’auteure. Notre réaction fut la même : elle ne donnait pas envie ! Qu’on le veuille ou non l’habit fait le moine.

Laura MarieAujourd’hui, une personne qui a réussi a un physique que l’on remarque : teint éclatant, cheveux propres et brillants, dents blanches, ongles soignés, elle est propre et cela se voit, elle est souvent habillé avec soin et élégance et l’on remarque bien souvent son sourire dès le premier contact.

Au niveau matériel, c’est souvent une personne qui a un logement bien agencé et propre (ne dit-on pas que la propreté est un signe de richesse…), décoré avec harmonie. Sans dettes, souvent avec des économies (même petites), une voiture bien entretenue et propre aussi, qui aime son métier ou tout du moins lui est reconnaissant de lui fournir un revenu, pratique une activité artistique et/ou manuelle.

meditation-zenElle a une hygiène de vie réfléchie : méditation, choix pensé pour la nourriture (bien souvent bio et végétarienne), soins de santé naturels (homéopathie, plantes médicinales, médecines parallèles), elle aime s’informer sur le nouveau paradigme, participe à la sauvegarde de l’environnement et ne refuse pas les plaisirs simples de la vie (on peut être végétarien et gourmand/gourmet !), utilise des soins d’hygiène bio et/ou fait maison. Elle ne fume pas (tabac ou autre…), ne boit pas d’alcool ou alors avec modération.

Elle aime se tenir informée afin de pouvoir aborder tous les sujets (livres, cinéma, musique, …), est souvent curieuse des autres, fait du bénévolat, pratique régulièrement un sport, connaît les règles de savoir-vivre. L’argent et le sexe ne sont pas ses priorités.

famille heureuseElle a les mêmes valeurs que son conjoint, respecte ses enfants, s’informe des pédagogies, s’initie à la communication non violente, applique dans sa vie de tous les jours les règles de savoir-vivre en s’appliquant à développer la bienveillance, la gentillesse, le respect, l’honnêteté, entre autres valeurs.

Cela paraît simpliste, réducteur ? Pas si sûre… Ces signes sont là, il y en a bien d’autres, ils peuvent considérablement aider en devenant un véritable pense-bête, une ligne de conduite. L’être éveillé doit donner l’exemple et le bon.

Tout l’art de vivre consiste à vivre le réel.