Lorsque les enfants deviennent à leur tour parents, lorsque les petits-enfants font leur entrée dans la lignée familiale, de nombreuses prises de conscience peuvent se faire.

L’enfant devenu à son tour parent ne souhaite pas répéter la relation qu’il a eu avec ses parents. Cela peut se traduire par de profonds désaccords, d’incompréhension surtout lorsque les grands-parents veulent  donner leur avis :

« Moi, à ton âge, tu ne m’aurais jamais parlé sur ce ton », « Moi, à ton âge, tu mangeais ce que je te donnais, un point c’est tout », « Une claque n’a jamais tué personne. La preuve tu es encore en vie ».

Cette attitude peut faire bondir les jeunes parents. Cela leur rappelle tellement de mauvais souvenirs et l’arrivée de leur propre enfant devient alors l’occasion de faire ressortir toutes les colères, frustrations, mésententes. Un vrai règlement de compte ! Les grands-parents se retrouvent alors sur le banc des accusés.

Inversement, un parent absent ou trop sévère, qui devient grand-parent à son tour, et dans une volonté de se rattraper, peut devenir envahisssant voire trop laxiste aux yeux de ses propres enfants.

« Ah bon ! Il peut manger des bonbons avant de passer à table ?! Dire que moi, j’entendais des sermons d’une heure si j’avais le malheur de n’en manger qu’un seul ! » « Quoi ? Il n’est pas obligé de dire bonjour ?! Tu plaisantes ! Tu me forçais à embrasser des inconnus, alors que tu savais que je détestais ça ! ».

Là aussi, le grand-parent se retrouve au banc des accusés.

Lorsque l’âme choisit de se réincarner, elle le fait bien souvent dans un processus de pardon. Il est donc important de faire preuve de discernement et d’écouter :

  • Votre enfant vous reproche à vous devenu grand-parent des attitudes, comportements, manquements ? Prenez votre temps, écoutez-le et faites différemment avec vos petits-enfants en suivant les remarques de votre enfant. Acceptez afin de nettoyer votre relation. C’est dans le cadre de ce processus de pardon qu’est venu votre petit-enfant.
  • Vous voyez, constatez que vos parents font avec vos enfants tout ce qu’ils n’ont jamais fait pour vous et que vous auriez tellement apprécié ? Laissez-les faire. Ainsi, la Vie leur (re)donne la possibilité, l’occasion de faire une partie de leur chemin. Vos enfants sont venus avec ce processus de pardon.

Accepter avec gratitude ces nouvelles relations permettra définitivement d’en finir avec ce lien karmique dans les relations familiales.

Il est temps d’en finir non ?

 

Claudia Rizet-Blancher