Laissons les enfants avoir leur propre caractère, laissons les enfants être eux-mêmes.
Que d’enfants envoyés chez des psy, des orthophonistes parce qu’ils ne sont pas conformes à ce qu’on attend d’un enfant aujourd’hui !
Avant de décider qu’un enfant est hyperactif, autiste, débile, etc… toujours se demander : « Et si c’était son caractère ? ». Et vous savez quoi, un enfant a le droit de courir et de sauter partout,, un enfant a le droit de vouloir rester seul, un enfant a le droit de comprendre à son rythme, un enfant a le droit de jouer et de sauter dans la boue…
Le suicide de nos jeunes augmentent : laissez-les être des enfants afin que cela n’arrive plus, cessez de leur dire que pour être normal il faut se conformer à ce qu’on attend d’eux, à leur dire que c’est normal de boire, de se droguer, d’aller au Nakamal, d’avoir plusieurs partenaires sexuels.
Ce n’est pas ça la Vie.
Combien de fois ai-je entendu pour Fils Aîné que j’étais une mauvaise mère parce que je ne l’élevais pas dans le culte de l’alcool, du cannabisme, du sexe ! Que je l’empêchais de vivre la « vraie vie ». Que je devais le sortir de ses livres, de ses jeux, de sa musique et lui foutre la paix, tout simplement parce que je le laissais « être » et que je le prévenais sur certains caractères de personnes… Depuis quand accompagner un enfant, son enfant est-il un acte de maltraitance ? Depuis quand élever un enfant avec des valeurs morales va-t-il l’empêcher de Vivre ? Est-on certain que la « vraie vie » se résume à la simple addition « alcool + drogue + sexe » ? Et vous pensez bien que l’histoire se répète avec Loulou….
Alors aujourd’hui, quand je vois ces jeunes gens se mettre au volant de leur voiture ivres morts et donc en mourir, ces jeunes femmes accepter toutes les coucheries pour paraître modernes, dans le coup et à la limite même préférer « écarter elles-mêmes les jambes » plutôt que de se faire violer (Tiens en voilà une réalité qu’il serait bon de dire aussi), ces jeunes cigarette et pétard au bec parce que sinon on n’a pas de vie sociale, qu’on est has been (Ah oui ! Aujourd’hui, on dit bolosse…), quand il n’y a pas une semaine où je n’apprends pas le suicide d’une jeune femme, la mort d’un jeune homme au volant de sa voiture, j’ai une envie folle de lancer un énorme coup de gueule et de dire aux adultes si sûrs d’eux dans leur alcool, leur drogue et leur obsession du sexe :
« Nom d’une pipe ! Ouvrez les yeux ! Prenez vos responsabilités ! Occupez-vous réellement de vos enfants, ne laissez plus les modes, les séries débilitantes, les magazines vous dicter comment vous devez élever vos enfants et comment vous devez être vous-même. Occupez-vous de vous pour montrer le bon exemple à vos propres enfants, écoutez la souffrance de tous ces enfants à qui on refuse le simple fait d’avoir leur propre personnalité et leurs propres envies, leurs propres rêves….
Ne laissez pas l’histoire se répéter. »