ClaudiMa grande prise de conscience a débuté en 2005, juste avant l’arrivée de Loulou. Depuis tout s’est accéléré et n’a cessé d’évoluer, de changer dans tous les domaines.

Aujourd’hui, j’aime à dire que nous nous sommes entraînés à notre nouvelle vie ses 10 dernières années.

Cela a d’abord commencé avec l’alimentation puisque nous sommes en effet passés à une alimentation sans gluten et sans lactose. Aujourd’hui notre alimentation est presque totalement végétarienne (Monsieur Mari et Loulou me rejoignent à leur rythme), fait maison à 90% avec des produits frais. Presque plus rien dans le congélateur et dans les placards, le strict minimum. Par contre, le frigo regorge de fruits et légumes, d’eau, de confitures maison. Fait même mon pain maison, la pâte à tartiner et le beurre de cacahuètes. Outre les bienfaits sur le portefeuille, je ne vous raconte pas les bienfaits sur la santé.

Puis, après avoir suivi des études pour devenir prothésiste ongulaire, j’ai découvert et appris le nom des produits qui font nos produits dits d’hygiène. Il m’a fallu 15 jours, 15 jours qui m’ont paru une éternité pour réussir à digérer les infos apprises, 15 jours pendant lesquels même acheter un dentifrice était de l’ordre de l’impossible.

Au cours de ces études, j’ai découvert les noms barbares de ces produits dits d’hygiène, leurs effets sur notre santé mais aussi sur l’environnement.

J’ai alors appris à utiliser des produits naturels et bio, me suis rappelée que ma grand-mère m’avait offert à 15 ans le livre de recettes santé de Rika Zaraï et j’ai découvert le site de Raffa, que je vous invite à visiter. http://raffa.grandmenage.info/

Puis j’ai arrêté de fumer. Après l’avoir fait pendant plus de 20 ans ! Je pris conscience que non seulement je me polluais, mais je polluais aussi l’atmosphère, la nature autour de moi entre mes exhalations et mes mégots de cigarette.

La dernière grande étape fut de ne plus acheter que du mobilier et de l’électroménager, autant se faire que peut, d’occasion voire de récupération, que nous avons appris à réhabiliter, ou bien de ne vivre qu’en logement meublé.

Plus je changeais mes habitudes quotidiennes, plus je prenais conscience que ce que je me faisais, « nous » le faisions à la Terre, je prenais conscience à quel point la Terre était notre Mère à tous.

Un jour qu’une de mes amies me posait pour la énième fois la question de comment je faisais, comment j’arrivais à faire autrement dans mon quotidien, je l’ai invitée à faire un petit exercice. Je l’ai invitée à ouvrir les placards de sa cuisine, de sa salle de bains, à ouvrir son congélateur, son frigo et je lui ai proposé de faire pour chacun une liste avec tous les produits qu’elle trouverait à l’intérieur. De poser cette liste sur la porte du placard correspondant, du frigo, du congélateur et de barrer au fur et à mesure les produits qu’elle finirait en lui proposant de ne rien acheter tant que ses placards ne seraient pas vides.

Si je vous dis qu’il lui fallut plus de 2 mois pour tout vider ! Si je vous dis qu’au bout de ces 2 mois elle a pu s’offrir à elle et ses 2 loulous 15 jours de vacances !

Elle a gagné sur plusieurs plans :

– elle fait sa part dans la lutte contre la pollution puisqu’elle n’achète plus que du produit vaisselle et de la lessive bio faisant le reste avec du bicarbonate, des huiles essentielles, du vinaigre blanc et de l’huile de coude 😉 pour son ménage, qu’elle n’a plus qu’un shampoing, un après-shampoing, un savon et un dentifrice préparant elle-même la plupart de ses produits de beauté, ce qui améliore également grandement sa santé,

– elle fait des économies plus que conséquentes et est devenue consommatrice consciente,

– elle fait participer ses enfants en les éduquant autrement et Dieu m’est témoin que les nouvelles générations sont demandeuses.

Faire autrement passe bien souvent par des petits gestes, des changements d’habitudes. Vivre consciemment peut être aussi simple que cela.

Claudia Rizet-Blancher
https://lesateliersdescarnets.wordpress.com/