chardon marie

Chardon-Marie, les avantages qu’il procure pour le corps

Le chardon-Marie est un remède à base de plantes dérivé de la plante connu sous le nom de Silybum marianum. Cette plante épineuse a des fleurs pourpres distinctives et des veines blanches, qui, selon les récits traditionnels, ont été causées par une goutte de lait de la Vierge Marie tombant sur ses feuilles. Les principes actifs du chardon-Marie sont un groupe de composés végétaux collectivement appelés silymarine.  Ces composés sont connus pour ses propriétés antioxydantes, antivirales et anti-inflammatoires.

Il servait dans le traitement des troubles du foie et de la vésicule biliaire, tout en prévenant et traitant le cancer. Il n’est pas rare qu’il vait été utilisé pour se protéger des morsures de serpent, de l’alcool et des autres poisons. En Grèce et Rome antique, cette plante entrait dans la composition de médicaments qui servaient à soigner les blessures causées par les flèches et les armes blanches. Alors, quels sont les avantages que l’on peut obtenir du chardon-Marie ?

Le chardon-Marie protège votre foie

Le chardon-Marie est souvent promu pour ses effets protecteurs du foie. Il est régulièrement utilisé en tant que thérapie complémentaire par les personnes souffrant de lésions hépatiques dues à des maladies telles que la stéatose, l’hépatite et même le cancer du foie.

Il est également utilisé pour protéger le foie contre les toxines telles que l’amatoxine, produite par le champignon vénimeux si l’on vient à l’ingérer. Des études ont montré des améliorations de la fonction hépatique chez les personnes atteintes d’une maladie du foie ayant pris un supplément de chardon-Marie, suggérant que cela pourrait aider à réduire l’inflammation du foie et les dommages provoqués au niveau de cet organe.

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires sur son fonctionnement, on pense que le chardon-Marie réduit les dommages causés par les radicaux libres, qui sont produits lorsque votre foie métabolise des substances toxiques. Toutefois, pour prouver l’efficacité de cette plante sur les maladies du foie, davantage d’études sont nécessaires pour déterminer quelle dose et quelle durée de traitement sont nécessaires, cela concerne entre autres les affections hépatiques spécifiques.

Le chardon-Marie pour prévenir le déclin de la fonction cérébrale liée à l’âge

Le chardon-Marie est utilisé depuis plus de deux mille ans comme un remède traditionnel contre des maladies neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, il est peut-être neuroprotecteur et pourrait aider à prévenir le déclin de la fonction cérébrale que l’être humain rencontre en vieillissant.

Des études sur des éprouvettes et sur des animaux ont montré que la silymarine prévient les dommages oxydatifs des cellules du cerveau, qui pourraient aider à prévenir le déclin mental. Ces études ont également montré que le chardon-Marie pourrait réduire le nombre de plaques amyloïdes dans le cerveau d’animaux atteints de la maladie d’Alzheimer. Les plaques amyloïdes sont des grappes collantes de protéines amyloïdes qui peuvent s’accumuler entre les cellules nerveuses en vieillissant.

Ils sont très nombreux dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, ce qui signifie que le chardon-Marie pourrait potentiellement être utilisé pour aider à traiter cette maladie dégénératrice. Cependant, il n’y a actuellement aucune étude humaine sur les effets du chardon-Marie chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’autres conditions neurologiques telles que la démence et la maladie de Parkinson.

Le chardon-Marie pour protéger les os

L’ostéoporose est une maladie causée par une perte osseuse progressive. Il se développe lentement au cours de plusieurs années et provoque des os fragiles et qui se cassent facilement, même après une chute mineure. Des études expérimentales sur des éprouvettes et sur des animaux ont montré que le chardon-Marie stimule la minéralisation osseuse et est potentiellement protecteur contre la perte osseuse.

En conséquence, les chercheurs suggèrent que le chardon-Marie pourrait constituer un traitement utile pour prévenir ou retarder la perte osseuse chez les femmes ménopausées. Cependant, il n’y a actuellement aucune étude chez l’homme, son efficacité reste donc incertaine.

Certes, les bienfaits du chardon-Marie sont nombreux, toutefois, il faut reconnaître que des études sont nécessaires pour prouver scientifiquement les vertus de cette plante. Quoiqu’il en soit, vous pouvez l’utiliser en guise de complément alimentaire étant donné qu’il est proposé sous cette forme. Vous pouvez l’ajouter à votre alimentation au quotidien afin de pouvoir en tirer les différents avantages qu’il procure, et cela en terme préventif.