Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine.

Nous avons choisi de vivre, nous avons choisi notre famille, notre pays, notre époque. Nous avons choisi, décidé de travailler notre chemin spirituel ici en tant qu’être humain. Parce qu’à travers notre travail, notre famille, notre pays nous allons pouvoir devenir meilleurs.

Un de mes grands-pères disait « Nous payons pour les erreurs commises par nos anciens ». Ces anciens, c’est nous, nous tous ensemble.

Tout l’art de vivre consiste à se soumettre au réel – Maria Montessori.

Nous allons (ré)apprendre à vivre dans notre époque. Dans notre quotidien, à travers lui, nous allons apprendre à donner le meilleur, à rendre ce quotidien le plus beau possible. Le ménage, le travail, payer les factures, faire les courses sont des tâches qui nous apparaissent bien ingrates et peu glamour.

Comment donner du sens à ce quotidien ? Comment y voir de l’amour dans le fait de récurer les toilettes ? Comment réagir quand nos parents vieillissent mal ? Quand nos enfants sont insupportables ? Comment trouver Dieu dans les bouchons sur le périph’ ? Comment faire avec ce que l’on a, qui on est ? Comment avoir droit et vivre ce bonheur, cette richesse, cette beauté que l’on voit à la télé, les magazines, sur internet ?

Avant il y avait l’église qui nous aidait à donner sens à notre vie en nous disant que les plus pauvres, les plus humbles d’entre nous auraient leur place au paradis. Oui mais ça c’était avant… Et puis l’église, avec ces guerres de religion, qui nous font craindre une 3ème guerre mondiale, difficile de lui faire confiance. C’est sûr, les règles édictées par l’église, la morale sont des valeurs que beaucoup aimeraient bien voir à nouveau.

Seulement dans notre quotidien, nous avons souvent du mal à le vivre. Lire tous les jours des petites phrases philosophiques nous fait souvent du bien. On sent que ces petites phrases nous touchent le cœur et on aspire à les vivre tous les jours. Le Monde a peut-être changé mais le cœur des gens reste le même : nous souhaitons tous aimer, être aimés.

Toute petite, confrontée aux souffrances et aux bêtises des adultes, j’ai compris très vite que l’on pouvait trouver des réponses dans les livres. La sagesse se cache derrière des histoires aussi simples que celle de Mary Poppins.

Adolescente, j’ai lu Zadig de Voltaire, tous les livres de Lobsang Rampa, moine bouddhiste, les livres du Dr Joseph Murphy qui nous explique comment prier et pourquoi. Ensuite, j’ai décidé d’étudier les différentes religions non pas en allant dans des écoles, à l’université mais en lisant la bible, les « Que sais-je », en questionnant mes amis juifs, musulmans, protestants, puisque baptisée catholique.

Je suis alors partie à la recherche de ma spiritualité. J’ai fait un mélange des règles de vie de toutes ses religions qui allait devenir une routine, la base de mon éthique de vie. J’avais décidé de tirer le meilleur de ce que j’avais appris. Cela ne m’a pas empêchée de commettre des erreurs. Comme tout le monde, parce que ce n’est pas toujours tout rose la vie.

Que celui qui n’a jamais pêché me jette la première pierre.

Par contre, cela m’a aidée à vivre avec courage, dignité. Tel l’édelweiss, j’ai appris à évoluer, comme chacun d’entre nous, dans un environnement parfois difficile. Cela ne m’a pas empêchée de faire naître le meilleur en moi.

Je suis comme vous, je suis votre amie, votre voisine, votre sœur. J’ai juste la chance de pouvoir, savoir écrire, communiquer. Pour certains c’est la cuisine, la mécanique, la chanson, la couture. Moi, j’aime écrire et parler.

On peut tous avec des petits bouts de rien faire que notre vie soit belle, riche et heureuse.

Alors… Courage ! Vivons !